Service commercial : 01 64 42 56 00

Le vol dans les cabines d’essayage est un véritable fléau. Lieu privilégié pour se cacher, il laisse toute latitude aux voleurs pour dérober des produits et augmenter la démarque inconnue. Corak vous propose des solutions pour mieux protéger vos cabines d’essayage.

La cabine d’essayage : un lieu très discret


Qu’il s’agisse de voler des vêtements ou tout autre produit, la cabine d’essayage est le lieu le plus secret d’un magasin. Le client y entre seul et est totalement libre d’essayer un vêtement, ou de le subtiliser.

Les voleurs ont une technique assez simple : dès lors qu’il s‘agit de produits dotés d’un antivol, ils utilisent un aimant qui permet de détacher la sécurité et ainsi de voler l’article.

 Mais la cabine d’essayage est également un lieu privilégié pour dissimuler un article dans son sac ou ses vêtements : une bouteille d’alcool peu protégée, de l’alimentation, etc. 

Il est permis, la plupart du temps, de pénétrer librement dans une cabine d’essayage avec ses courses, qui pourrait dire si tout ce qui était dans le sac à provisions ou dans le panier y est encore à la sortie de la cabine ?

Les solutions pour limiter le vol dans les cabines d’essayage


  1. 1.  Contrôler les articles  qui entrent et ce qui sortent de la cabine d’essayage. La solution est donc de placer quelqu’un à l’entrée de la zone d’essayage. Cette personne doit pouvoir interdire d’entrer avec son sac à provisions et, surtout, compter le nombre d’articles qui pénètrent dans la cabine. Dans ce cas, le vol sera plus difficile puisque le client devra montrer, en sortant, le nombre d’articles qu’il a en main. La personne à l’entrée vérifiera que cela correspond bien à la quantité de vêtements qu’il avait en entrant.
  2. 2. Placer un système de vidéosurveillance aux abords de la cabine pour vérifier les accès et déterminer, en direct, si une personne qui a pénétré dans la cabine a bien le même nombre d’articles en sortant qu’en entrant. Cela peut également permettre de déceler un comportement suspect.

La réglementation, ce qu’il faut savoir :


Si les commerçants ont recours aux caméras pour réduire les risques de vol, la CNIL veille quant à la manière de les utiliser. Ce système de sécurité ne peut porter atteinte à la vie privée des clients, il est donc naturellement interdit, pour des raisons évidentes, de placer une caméra à l’intérieur des cabines.


La troisième solution pour réduire les risques de vol à l’étalage est de placer un détecteur d’aimant à l’intérieur des cabines d’essayage. C’est d’ailleurs ce que vous propose Corak. Nous mettons à votre disposition un boîtier occupant deux fonctions :

  • il détecte les aimants dans les cabines d’essayage et déclenche une alerte  en cas de présence,
  • il permet au client d’actionner un bouton pour demander une assistance en cabine.

Ainsi, vous alliez sécurité et amélioration de l’expérience utilisateur pour réduire le nombre de vols et augmenter vos ventes. Voir le produit

Enfin, la dernière solution est d’équiper ses produits de protections antivols qui nécessitent une force d’aimant de 10 000 Gauss au minimum afin qu’un simple aimant ne puisse plus être responsable des pertes liées au vol en magasin.